183 787 visites 4 visiteurs

Hussein AYACHE

2 août 2018 - 20:12

Hussein AYACHE

habite à Bouglainval

36 ans

 

Quel est ton parcours dans le club ?  

" Je joue au foot depuis que j’ai 5-6 ans ; à Maintenon, c’est ma première saison en senior, joueur, et l’année dernière, j’étais coach des U7. "

 

Quelles ont été tes plus grosses émotions ?

Joie : " Au Sénégal, dans mon pays, quand j’ai joué la Ligue des Champions africaine, à Dakar, en poule, contre le Mouloudia d’Oran, il y a une dizaine d’années., pour ma deuxième saison en senior. "

Déception : " La défaite de l’Argentine, lors de la coupe du monde au Brésil, en finale. "

 

Quel est ton rôle aujourd’hui (joueur – poste, dirigeant, …)?

" Je suis éducateur, des U8-U9, et je joue aussi attaquant en senior.  "

 

Comment vois-tu ton avenir au sein du club (joueur, dirigeant, accompagnateur, …)? 

Je compte continuer dans le club, je suis tombé amoureux des gens du club, parce que c’est un club qui est assez familiale, qui est convivial, avec beaucoup de respect, qui a beaucoup de valeurs, que je respecte énormément, avec beaucoup de valeurs, pour les grands comme pour les enfants ; au niveau de l’éducation, je pense que tout est ok dans ce club ; moi  je me sens comme chez moi, dans ce club, c’était ma priorité. Et mon avenir, pour l’instant, il est donc dans ce club. JE compte continuer à joueur, l’année prochaine, à marquer des buts de la tête…, et du pied, mais je compte surtout coacher mon équipe, les gamins, toujours les U9. Et mon projet, c’est de continuer avec eux, de progresser avec eux.  »

 

Pourquoi fais-tu du foot ?

" Je viens du Sénégal, et là-bas, la seul passion qu’on a, c’est le foot, c’est un pays de foot ; nous, on n’avait que cela, on n’avait pas tous les loisirs qu’on peut trouver ici, en Europe. On jouait au foot dans la rue, on jouait au foot à la plage ; dès qu’on avait un petit coin, on tapait dans une balle, avec des petits ballons, même des fois, on ramassait des boules de papier pour faire un ballon ; on ne jouait qu’à cela ; l’activité sportive, à l’ »école, c’était le foot. On est né dans le foot. Le deuxième sport connu, ce n’est pas l’athlé, même si on a eu des résultats, non, c’est la lutte sénégalaise, mais il faut être costaud … Il y en a même qui dise que cela a dépassé le foot, mais c’est par période.

 

Pourquoi es-tu venu dans le club ?

" En 2016, quand j’ai voulu inscrire mon fils, à Maintenon, club le plus proche de chez nous (Bouglainval) en U7, Eric, le président m’a dit qu’il n’y avait pas d’entraîneur pour les U7, donc … je me suis proposé, et c’est comme cela que je suis venu au club. "

 

Quelle est ton équipe de foot préférée ?  

" C’est le FC Barcelone, et en pays, c’est l’Argentine, depuis tout petit, avec Boca Junior, avec Maradona, qui est mon joueur préféré. "

 

Y-a-t’il d’autres membres de ta famille au sein du club ?  

Il y a mon fils, Aydan, qui joue en U9. Ma fille, qui a 4 ans, va surement faire du Baby Foot. »

 

Tu connais le site Footeo et la page FB ?

Oui je connais le site Footeo du club ; la page FB, aussi, mais je n’y vais pas Il y a beaucoup de parents de mon équipe qui y mettent beaucoup de photos, surtout un papy et une mamy, qui sont à fond ; elle est notre photographe attitrée Donc je lui ai laissé ce rôle là, elle nous suit à tous les matchs, à tous les tournois. C’est la mamie de Vicenzo. Jean Paul Roland et Béatrice. Moi, je ne peux coacher et prendre les photos. Je lui ai laissé la possibilité de faire cela, depuis l’année passée. "

 

Pourquoi  fais-tu autant de tournoi ?

" Je fais autant de tournoi parce que … je suis un compétiteur ; j’ai un petit défaut, je n’aime pas perdre, mais j’accepte la défaite ; quand je rentre sur le terrain, je n’aime pas perdre, que ce soit en match, à l’entrainement,  ou en tournoi. J’ai appliqué cela avec mes joueurs, cette compétence de compétiteur, de gagneur, mais que tout joueur doit accepter la défaite ; cela fait 2 ans que j’ai des enfants, en match, à l’entrainement ou en tournoi qui n’aiment pas perdre. En tournoi, on sent la compétition ; en plateau, ce n’est pas la même chose, il n’y a pas de classement. Je sais qu’ils ont besoin de compétition, de challenge ; c’est pour cela que .. c’est bien pour eux, pour leur apprentissage, ça leur apprend, pour plus tard, savoir gagner, mais perdre aussi, ; je leur dit tout le temps, que c’est un sport collectif, que c’est l’équipe qui gagne, que c’est l’équipe qui perd, que ce n’est pas un seul joueur qui fait gagner l’équipe, que ce n’est pas un seul joueur qui la fait perdre ; tout champion a connu la défaite. 

Avec Kevin, on se répartit facilement les rôles ; quand on a 2 équipes, on les coache à tour de rôle, que les enfants nous voient tous les 2. Kevin, que je remercie beaucoup, m’aide beaucoup, et qui est aussi devenu un bon ami à moi ; l’an passé, il était déjà avec moi ; quand c’est en tounoi, et qu’on a qu’une seule équipe, je fais en sorte qu’on soit chacun d’un côté, cela permet aux enfants d’être plus concentrés ; souvent, en tournoi, en match, il y a souvent des parents qui confondent encouragements et coaching… Avec Kevin, on se répartit les phases offensives et les phases défensives, comme cela, les enfants n’ont qu’un seul écho.

 

Quel(le) est ton chanteur / ta chanteuse / ton groupe préféré(e) ? 

" J’en ai plusieurs… pas récents, … Bob Dylan, « Week-end » "

 

Quelle est ta voiture préférée ?

Ma voiture préférés, c’est …Ecoute, si il y a une voiture dont je suis fan, c’est le pick up Toyota, truck ; après, il y a plein de voitures qu’on peut aimer... "

 

Quel est ton lieu de vacances préféré ?

" C’est mon pays, … c’est le Sénégal, n’importe où. J’y retourne chaque année, j’y ai ma famille, ma  maman, tous mes amis… C’est mon pays. "

 

Que penses-tu des changements dans le club de football de Maintenon ?

J’ai connu le terrain en herbe, qu’une année Et le synthétique, cette année. Moi, franchement, je ne suis pas fan, du synthétique, je n’aime pas ; pour moi, le foot, c’est dans l’herbe. Mais on va tout de même dire que l’installation, c’est pas mal ; il y a beaucoup de parents qui doivent être content, il n’y a plus de boue, chez eux, mais il y a des billes, à nettoyer. Footballistiquement, et pour tout ce qui est articulation, moi, je préfère m’entraîner dans l’herbe. Nous, on a toujours jouer, quad j’étais tout petit, au Sénégal, sur le sable, sur l’herbe ; le synthé, je pense que c’est la facilité, cela permet de jouer tout le temps, aux parents d’être contents, on ne salie pas la voiture, pas la maison, il n’y a pas de boue, les chaussures sont facilement nettoyables ; mais sinon, impression quant aux installation, on n’a vraiment pas à se plaindre, on a tout ce qu’il faut pour jouer au foot toute l’année. Ce n’est que ma deuxième année ici, donc je n’ai pas beaucoup de vécu, mais on est tous bien structuré, toutes les équipes, les coachs, les éducateurs, je m’entends avec tout le monde, j’apprécie beaucoup, avec tous les membres du staff. Je pense que je suis  quelqu’un qui est assez facile de contact; c’est ma nature qui est comme cela, je m’entends avec tout le monde. "

 

FM  2018-06

Commentaires

Thomas COCHELIN 5 août 2018 22:41

Un mec en or. Un entretien formidable qui ramène aux fondamentaux et saisir la chance de pouvoir s épanouir aisément dans notre pays et considérer que nous sommes des privilégiés. Ça fait du bien. Merci

Staff
Benjamin Chertier
Benjamin Chertier 2 août 2018 22:32

Super gars et super éducateur... Un chance pour notre club de posséder de telle personne... A une belle génération qui nous pensons tous ira loin... Merci pour tout Hussein.

Staff
Kévin Beaudron
Kévin Beaudron 2 août 2018 20:31

Je te remercie aussi Hussein pour ces 2 années de compétition que j’aime tant