ENTENTE SPORTIVE MAINTENON PIERRES : site officiel du club de foot de PIERRES - footeo

7 avril 2020 à 19:25

Thomas COCHELIN

Thomas COCHELIN

habite à Maintenon

39 ans

 

 

Quel est ton parcours dans le club ?  

« Je ne joue plus du tout depuis l’année dernière ; j’ai plus joué en B qu’en A ; j’ai décidé d’arrêter, cela a été dur. Je me suis permis un entrainement, cette saison, avec Max, avec la B et la C, à refaire parce que c’est vrai que de temps en temps, cela fait du bien, de se défouler ; c’est cela qui manque, dans le fait d’arrêter, quand tu es mordu de foot, pas de sport, mais plus particulièrement de foot ; cela fait du bien de faire des petits entrainements avec un ballon. Sinon, j’ai commencé vers 6-7 ans. A l’époque, on s’entrainait à Pierres, vers l’école. J’ai toujours joué à Maintenon. Et j’en garde de très bons souvenirs. Je jouais avec mon cousin, avec des personnes de mon école aussi. J’ai du arrêter vers 13-14 ans, pour des raisons personnelles. J’ai fait un peu de basket. Ensuite, j’ai repris le foot après mes études, à Orléans, vers 21 -22ans, un peu par hasard ; j’ai toujours regardé le foot à la TV. Mon beau-frère, Sébastien Isambert, faisait du foot ; il m’avait proposé de venir, pour un entrainement ou deux ; j’étais venu, cela m’avait plu, c’était pour la préparation de début de saison. C’était sympa. C’est comme cela que j’ai repris. Pendant mes études à Orléans, je n’en ai pas fait. Et c’est malheureusement pendant ces années, de 14 à 22 ans, que tu emmagasines beaucoup de choses, tactiquement, techniquement, tu apprends beaucoup de choses, et malheureusement, ces années-là, je ne les ai pas connues. Et donc de 22 ans jusqu’à 38, je n’ai pas arrêté. »

 

Quelles ont été tes plus grosses émotions ?

Joie : « Je n’en ai pas vraiment...Bizarrement, c’est peut-être l’année où le club était vraiment dans le dur, au niveau de l’équipe première, il y avait beaucoup de joueur qui étaient parti de l’équipe fanion, un coach était parti en cours de saison parce qu’il avait déménagé, et Jéjé et Valou ont repris l’équipe première. Tout le monde nous voyait mort, et on a réussi à se maintenir à la dernière journée, sur un triplé de Jéjé Isambert, à Maintenon. Et cela change pas mal de choses, parce que si on descendait… Donc, bizarrement, ce n’est pas une montée, un exploit en coupe de France, ; c’est plus dans la difficulté, où les anciens, tous les anciens qui tiennent au club, sont restés, et ils se sont dépouillés pour maintenir le club. »

Déception : « C’est que quand on était dans le dur, quand des coachs qui avaient de l’importance dans le club étaient partis, un certain nombre de joueurs qui avaient toujours joué au club ont quitté le navire, dans ce moment-là ; c’est ma plus grosse déception. »

 

Quel est ton rôle aujourd’hui (joueur – poste, dirigeant, …)?

« Quand j’étais joueur, j’étais défenseur latéral. Je n’ai jamais eu de qualité technique particulière, et j’aimais bien les contacts, un peu rugueux. Quand je jouais, j’aimais bien sortir d’un match complètement rincé, c’est une sensation de satisfaction …Latéral, j’aimais bien, cela demande un peu d’effort. Et maintenons, je suis éducateur, j’ai les U9, c’est ma deuxième année, concrètement c’est Benjamin Chertier qui m’a mis le pied un petit peu à l’étrier, j’ai mes fils qui jouent, en me demandant si de temps en temps je pouvais l’accompagner sur un plateau, par ci par là , et « de temps en temps », c’est devenu « toutes les semaines ». Cela m’allait bien, et comme j’aime le foot, comme j’aime bien passé du temps sur les terrains avec les gamins, je suis devenu éducateur. Cela fait deux ans ; j’avais les U8 l’an dernier, cette année les U9. Je prends beaucoup de plaisir, et j’espère que les enfants aussi. Mais entrainer son gamin, c’est difficile, c’est ce qu’il y a de plus dur. Après, cela dépend du caractère des enfants : il y a des enfants pour lesquels cela se passe bien parce qu’ils arrivent à faire la distinction entre le papa et l’éducateur, et il y en a d’autre qui n’y arrive pas, comme le mien …Mais tu dois garder une certaine posture, vis-à-vis des autres. Et en plus, tu as tendance à être plus dur vis-à-vis du tien, mais c’est de ma faute aussi…Et il y en a qui m’ont déjà repris, Guillaume m’a déjà repris, à juste titre d’ailleurs, sur le fait qu’il y a des choses qu’il faisait qui étaient bien, par exemple contrôle pied droit très beau et une passe pied du gauche elle n’ait pas bonne, et je lui ai reproché sa passe pas bonne, je lui ai demandé d’appliqué sa passe, alors qu’à un autre gamin, j’aurai dit « c’est bien, tu as essayé le pied gauche ».Parce que c’est le mien, j’ai vu la mauvaise chose. Maintenant, cela commence à aller mieux. Je commence à comprendre le comportement qu’il faut avoir quand c’est son gamin… Il aime ça, le foot, c’est bien. Souvent, quand on devient éducateur, c’est grâce à nos enfants. Je n’y avais pas pensé, mais à Maintenon, c’est ke cas dans  toutes les catégories : Willy, Thom Borg et Fabien Maunoury, Guillaume Dumast qui accompagne aussi les U8, moi, Ludo qui est avec les U9, Hussein qui a une très très bonne génération,  il y a Seb Morin, Matthieu Niquet, Benjamin Bourge, Benjamin Chertier qui est avec sa fille et qui avait commencé parce qu’il y avait son fils. Dans un club comme le nôtre, on ne peut rémunérer des éducateurs pour cela. Maintenant, on manque moins d’éducateurs, parce que le club commence à se structurer et on arrive à trouver des éducateurs, il n’y a plus de manque comme il y a quelques années, où il y avait toujours deux catégories où il n’y avait pas d’éducateur. Maintenant, quand on commence la saison, on a un éducateur référent par catégorie. Et ça, c’est top. Le plus gros problème, c’est les U7, parce que ce sont de nouveaux arrivants, donc il faut trouver un papa. Et c’est dommage, parce que c’est une catégorie où tu ne te prends pas la tête avec les résultats, il ne faut pas, même si il y a souvent le tempérament qui prend le dessus. En U7, c’est compliqué, les enfants, et les parents,  n’ont pas tous la même motivation ; dès fois, quand tu sors d’un entrainement, quand tu as trente U7, c’est dur. Je tiens à ajouter que je suis très fier de mes U9, je suis très content de m’occuper d’eux. Cela me tiens à cœur de le dire ; je prends beaucoup de plaisir avec eux. Même si ce n’est pas toujours facile, quand on sort de l’entrainement, des fois un petit peu frustré, parce qu’ils n’ont pas été super sages… mais bon, ce sont des gamins de 8 ans… On ne peut pas exiger d’eux qu’ils soient concentrés et sages pendant 1h 1/2, ce n’est pas possible, on le sait. Je prends vraiment beaucoup de plaisir avec eux, et je m’en aperçois d’autant plus en ce moment … parce qu’il n’y a plus d’entrainement, avec ce qui se passe actuellement, et je me rends compte que cela me manque vraiment beaucoup. J’ai une bonne génération et je suis vraiment très fier d’eux. »

 

Dans quel système de jeu préfères-tu jouer ?

« Quand j’étais joueur, par rapport à mon poste, en 4-3-3. J’adorais jouer derrière Jéjé Isambert, en 4-3-3 ou 4-4-2, même si je ne jouais pas souvent avec lui parce qu’il jouait en équipe première. Sinon, mon système préféré, c’est le 3-5-2, système qui demande beaucoup d’énergie, avec des mecs qui sont intelligents tactiquement, et donc pas évident à jouer. En 3-5-2, je suis un des trois derrière. Derrière Jéjé,  parce que si tu es en difficulté, il va te demander tous les ballons, pour t’aider et que dans les phases défensives, il va faire l’effort de revenir. Jouer derrière un mec comme cela, c’est top. »

 

Pourquoi fais-tu du foot ?

« Parce que j’aime cela, cela ne s’explique pas... Mon grand-père paternel était gardien de but, je ne l’ai pas connu, à un bon niveau, disait ma grand-mère ; il jouait sur Paris. Je voyais des photos, dans la salle à manger de ma grand-mère, avec ses veilles chaussures de foot, Adidas, dans la salle à manger, dans une espèce de vitrine, cela m’a toujours un peu fasciné. Et puis parce que mes parents m’ont inscrit au foot quand j’étais gamin. Mon grand-père maternel adorait le foot, aussi, il regardait tous les matchs à la télé ; mon père a joué un petit peu au foot ; mon oncle a joué au foot à Maintenon pendant de nombreuses années. Et je jouais au foot avec mon cousin, Jean Guillaume, qui n’est plus dans le coin maintenant. Dans le jardin, dans la rue, on jouait au foot. C’est familial, c’est sûr. J’ai fait deux années de basket, à 14 ans, mais je n’ai jamais pris autant de plaisir qu’au foot. »

 

Quelle est ton équipe de foot préférée ?  

 « Le PSG, que je supporte depuis très longtemps, pas depuis que les qataris sont arrivés. Et comme joueur préféré, c’est Zidane. Il y en a beaucoup d’autres qui m’ont fait rêver : Ronaldinho, Raï, … Donc, du passé, Zidane, et actuellement, Marquinhos, rare au niveau état d’esprit, tu ne peux rien lui reprocher en dehors du terrain, mentalité hors norme, il ne change pas de club tous les deux ans. »

 

Y-a-t’il d’autres membres de ta famille au sein du club ?  

« Oui, il y a mes deux fils. Nathan, 11 ans, qui joue en U13, mon plus petit, Mathis, qui joue en U9 avec moi, et Romain Isambert, mon neveu, qui vient d’avoir 11 ans et qui joue en U13. »

 

L’année dernière, les équipe A et B seniors sont montées de division, pour être cette année en Régionale 3 et en 2ème Division départementale. Tu en as pensé quoi ?

« Comme tout le monde, je pense que c’est très très bien, cela relance le club. C’est indispensable que la réserve du club soit au plus haut niveau de l’échelon départemental ; elle n’y est pas encore, mais peut être que dans les prochaines années, cela pourrait se faire, ce serait pas mal. Et pour pouvoir pousser l’équipe première encore plus haut. Surtout après les années difficiles qu’on a connues, cela prouve que le club commence à se restructurer et à repartir de l’avant, donc c’est top.  »

 

Il y a eu la coupe du monde féminine, l’année dernière, en France. Tu as regardé quelques matchs ?

« Pas tellement, pas trop. J’ai du regarder à partir des ¼ de finale. Sans être macho, je trouve cela un peu plus lent, ce n’est donc pas passionnant, sauf quand c’est l’équipe de France et que cela arrive à des niveaux intéressants. De temps en temps, je tombe dessus par hasard, donc je regarde un petit peu.  »

 

Tu connais le site Footeo, la page FB, le compte Instagram ?

« Oui, oui, bien sûr, j’y vais très régulièrement, voir les résultats des équipes seniors, suivre l’actualité, surtout en ce moment où c’est la misère parce que … il n’y a plus de foot, en ce moment au stade. Il y a 2 personnes qui s’en occupent très très bien, peut-être même 3 : Seb Morin, qui alimente super bien le site, sur FB, sur Footeo je pense que c’est plutôt Guillaume. Tout ce qui est réseaux sociaux, réseaux de communication, je trouve que  c’est très bien alimenté ; et surtout en ce moment, cela permet de penser un petit peu de foot. En ce moment, ils sont en train de montrer des images d’époque, des ‘ancêtres’, les Vassalière, Etchebarne, Pierrot Cadec, Ganter, Lahaye, et j’en passe... Cela permet de redécouvrir les joueurs qu’il y avait à l’époque, de voir qu’il y a plein de personnes  d’une autre époque qui ont participé au club. C’est un club qui est assez ancien.  Et donc de voir qu’il n’y a pas que le club aujourd’hui. Et ce qui me plait bien, aussi, c’est de voir qu’il y a beaucoup de ‘fils de’ qui jouent ou qui ont joué au club. Par exemple, Ludwig, dont le père a été au club pendant longtemps, en tant que joueur, éducateur, … Etchebarne, Olivier Ganter qui n’est plus au club, Vassalière, il y a son petit fils qui joue en U15, … C’est bien de voir que la descendance continue. »

 

Quel(le) est ton chanteur / ta chanteuse / ton groupe préféré(e) ? 

« J’écoute de tout, c’est très varié, cela va de Aznavour à Johnny Hallyday, en passant NTM ou le Zouk, assez années 90-20000 ; et je n’ai pas de chanson préférée…. »

 

Quelle est ta voiture préférée ?

« Je bosse dans le milieu automobile. J’adore les Porsche, pas forcément les récentes mais les anciennes, comme la 993 4S, et sinon, les Youngtimer, Golf1 GTI, super 5 GT Turbo, toutes ces voitures-là, j’adore. »

 

Quel est ton lieu de vacances préféré ?

« La montagne, pour faire du ski, et plus particulièrement, Valloire, j’y allais régulièrement quand j’étais gamin. » 

 

Que penses-tu des changements dans le club de football de Maintenon ?

« Au niveau matériel, il y a des gros clubs, quand tu vas chez eux, pour les petits, les buts, ce sont des piquets ; chez nous, ce sont des buts à 5. Les gamins, quand ils marquent un but dans un but avec des filets ou entre des plots, ce n’est pas la même chose. Au niveau organisation, cela évolue d’une manière très très positive, évidemment sous la direction technique de Guillaume, avec Benjamin. Déjà, au niveau relationnel, c’est top, on s’entend tous très bien, c’est une famille. Dès qu’il y a quoi que ce soit, tu appelles Benjamin, il fait toujours en sorte de te contenter, Guillaume qui partage ses connaissances et ses formations, donc dès que tu as une question, une interrogation, tu demandes. Pareil avec Hussein qui fait pas mal de formations .Donc c’est bien de pouvoir compter sur ces gens-là qui ont des connaissances. Dans le développement du club, Guillaume y est pour beaucoup, ces dernières années, ces derniers mois. Quand il est arrivé, cela a changé beaucoup de choses dans l’organisation du club. Dans toutes les catégories, il y  a des éducateurs qui sont au taquet. Les gamins jouent tous les week-ends. Il n’y a pas un week-end où tu te dis, là c’est off, l’éducateur va se faire un petit week-end tranquille, non non. Je pense que les parents qui confient leurs enfants au club, ils sont contents, voire des fois ils disent que c’est trop. Après, il y a aussi, au niveau organisation, le groupe Evènementiel, je trouve qu’on en parle pas assez, et c’est du travail de l’ombre, et c’est essentiel aussi, car cela génère de l’argent, et cela permet d’avoir des équipements, des trucs qu’on peut proposer aux enfants, on ne les met pas suffisamment en avant. Chapeau à eux. »

 

FM  2020-03

Commentaires