ENTENTE SPORTIVE MAINTENON PIERRES : site officiel du club de foot de PIERRES - footeo

24 avril 2020 à 13:58

Romain ROUSSEAU

Romain ROUSSEAU

habite à Crécy Couvé

34 ans

Entrainement avec Maxime les mardi et jeudi de 19h45 à 21h15

 

Quel est ton parcours dans le club ?  

« Moi, le foot, c’est ma vie. J’ai longtemps joué au COV, Club Omnisport de Vernouillet. C’était un club très très sympa, avec des jeunes qui partaient en formation, 2-3 joueurs qui sont partis sur Auxerre et Monaco. Donc un club sympa, qui dans le temps aurait pu concurrencer le FC Dreux. Quand j’y jouais, de débutant jusqu’au U15, toute ma formation...  Après, le club est un peu parti en vrille, pas de bons recrutements aux postes stratégiques. Le COV n’existe plus maintenant, malheureusement , c’est maintenant Vernouillet UPE et avant .. je ne sais plus. L’année dernière, cela m’a fait plaisir d’y retourner jouer, quand je jouais à Marsauceux et d’ailleurs on était dans la même poule que Maintenon, mais ce n’était plus mon club. La commune de Vernouillet avait mis énormément d’argent dans le hanb-ball et avait refusé de mettre de l’argent dans le foot. Je suis parti de Vernouillet en U15, et après, il s’est passé 1 ou 2 années après avant que le club ne mette la clef sous la porte. Après Vernouillet, j’ai arrêté le foot pour les études, jusqu’en 2010. Un tournant dans ma vie m’a fait reprendre le foot à l’Etoile de Marsauceux, une bande de potes qui m’a donné le goût à reprendre le foot, jusqu’à l’année dernière. Marsauceux, petit club de campagne, où il y a beaucoup d’autogestion, et c’est le groupe senior qui fait énormément vivre le club, donc ce n’est pas facile, pas de pur entraineur juste un entraineur joueur, c’était très difficile. Mais on a passé de super super moments, 9 ans extraordinaires. J’ai arrêté, la saison dernière, pour plusieurs petites choses ; dans ma tête, j’avais fait le tour du club; je sentais que c’était le moment d’arrêter, que le club était sur le déclin. Quand j’y suis arrivé, on était en 2ème div, après, on est descendu en 3ème div ; on avait même réussi à avoir 2 équipes seniors, pendant 2 saisons. Je connais le club de Maintenon depuis ma jeunesse. Cela a toujours été un gros club dans la région, avec des bonnes structures, un bon encadrement. Je connais Kevin Duhaut depuis des années, on travaille ensemble. On voulait jouer au moins une saison ensemble. Comme je le connaissais,  on essayait de faire des matchs, tous les ans, entre les 2 clubs; on était pas mal de joueurs à se connaitre dans les 2 clubs ; c’était bon enfant, c’était sympa. Cela se passait toujours bien parce que les 2 clubs ont une  super mentalité. Et l’ambiance de Maintenon, elle est super aussi ; des mecs comme Nelson, Maxime, Kevin … je connais plus les anciens qui te permettent de vraiment bien t’intégrer, et puis il y a les jeunes, aussi, derrière. A 34 ans, cela fait plaisir, aussi, de pouvoir apporter son expérience. J’ai été très bien accueilli. Bonne ambiance, bon niveau de jeu, super infrastructures, des dirigeants qui sont au top, qui donnent de leur personne, que tu sens vraiment impliqués dans le club. Des fois, brin de nostalgie, cela me fait un petit peu penser au COV, cela me permet de revenir un peu en enfance...»

 

Quelles ont été tes plus grosses émotions ?

Joie : « Ma plus belle émotion, cela a été en U13, quand on avait gagné le championnat, parce j’ai toujours ce souvenir qu’autour du terrain, il y avait tous les parents, qui nous suivaient toute l’année, et c’était vraiment top. Et c’était aussi une récompense pour eux, parce que suivre son enfant, toute l’année, quand il fait des fois -5°, au bord du terrain, ce n’est pas facile. C’était une joie individuelle, d’avoir remporté ce trophée, mais c’était aussi vraiment collectif par rapport au club et aux personnes qui nous encadraient toute l’année. »

Déception : « Je n’en ai pas forcément : j’ai toujours pris le football comme un loisir. Je n’aime pas perdre, donc on peut dire que chaque match perdu est une déception… Je n’ai jamais été gravement blessé, je me suis juste cassé 2 fois le poignet, en 2013 et en 2015. Mais sinon, jamais de blessures qui m’auraient écarté des terrains un moment. Au maximum, j’ai été écarté 4 mois ½. Mais on relativise, par rapport à des joueurs qui ne peuvent plus jouer après une grave blessure, ou même qui mettent 1,2 ou 3 ans pour revenir. Mais après, énormément d’appréhension, je rejouais avec une attelle, mais c’était plus psychologique…. La première fois, j’ai sauté, le défenseur n’a pas sauté, donc  j’ai fait la bascule par-dessus, je me sus rattrapé sur les 2 mains … Le scaphoïde a lâché. Et la deuxième fois, lors d’un face à face avec un gardien, il me percute, et ça a lâché, la même main… »

 

Quel est ton rôle aujourd’hui (joueur – poste, dirigeant, …)?

« Maxime m’a énormément utilisé en temps qu’arrière droit. J’ai fait tous les postes, sauf gardien. En débutant, j’étais plus ailier droit, après numéro 10, plutôt attaquant…  Avec l’âge, tu recules. J’ai joué aussi défenseur central. Le poste où je me sens le plus à l’aise, c’est milieu sur un côté. Maxime m’a mis arrière droit, et je me suis découvert à aimer ce poste. Défenseur central, tu ne peux pas monter, sauf sur coup de pied arrêté. Latéral, c’est différent. Cela dépend aussi du système de jeu, tu peux être amené à être très offensif. Au foot, on est là pour courir, faire des allers-retours, cela ne me dérange pas mais il faut avoir du coffre . Il ne faut pas monter à chaque attaque, mais monter de façon intelligente. »

 

Dans quel système de jeu préfères-tu jouer ?

« On joue beaucoup en 4-5-1. Cela me convient. On joue avec 2 6. Jouer avec 2 10, je n’ai jamais trouvé cela très positif. J’aime beaucoup partir dans le dos de la défense : remiser sur un milieu, ou sentir que l’action est à l’opposé, sur l’arrière gauche, qui essaye de revenir sur le central qui me lance dans la profondeur , derrière la défense...»

 

Pourquoi fais-tu du foot ?

« Pour moi, cela a été quelque chose de normal de jouer au foot, j’ai toujours été élevé avec un ballon dans les pieds, que ce soit à l’école, chez mes grands-parents, chez mes parents, avec un copain qui avait le même centre d’intérêt que moi, le foot. Je ne me suis jamais dit que j’aurais dû faire un autre sport. »

 

Quelle est ton équipe de foot préférée ?  

 « Le Paris St Germain, jusqu’à y être abonné une dizaine d’années, au virage Auteuil, quand j’habitais sur Dreux, de 2003 à 2010, jusqu’à la dissolution des associations de supporter, et mon joueur préféré, c’est Pauleta. »

 

Y-a-t’il d’autres membres de ta famille au sein du club ?  

« Non, aucun. »

 

L’année dernière, les équipe A et B seniors sont montées de division, pour être cette année en Régionale 3 et en 2ème Division départementale. Tu en as pensé quoi ?

«J’ai suivi, on était dans la même poule…d’autant plus que je connaissais des joueurs. Dans un coin de ma tête, je pensais signer à Maintenon, donc j’ai suivi la fin de saison un peu plus que le début. Et j’ai trouvé super que les 2 équipes montent la même année, c’était vraiment une belle perf. Et pour l’équipe B, monter sur le dernier match, contre Dreux Horizon, c’était super pour eux. Et c’est bien par rapport aux infrastructures, au synthétique, …»

 

Il y a eu la coupe du monde féminine, l’année dernière, en France. Tu as regardé quelques matchs ?

 « Oui, j’ai regardé quelques matchs, pas tous. Je me suis plus penché sur les phases finales. J’ai trouvé cela super comme compétition, le football féminin a tout à fait sa place parmi le football masculin Et je trouve qu’on devrait même beaucoup plus diffuser de matchs et je pense que les instances sont en train de faire en sorte que le football féminin soit beaucoup plus développé et visualisé . Après, c’est du football qui est moins rapide, un petit peu moins technique, mais qui est beau à regarder. J’ai trouvé qu’il y avait moins de cinéma. Des fois, on regarde des matchs de certaines équipes, ce n’est pas de la bonne pub pour le football, dès qu’il y a un joueur qui est touché et qui fait des roulades sur 10 mètres … Moi, ce n’est pas le foot que j’aime. Et malheureusement, dans le football masculin, on arrive beaucoup à cela. Il y a beaucoup de cinéma. C’est le problème du football, c’est le sport qui fédère le plus de gens, qui est le plus diffusé, donc forcément, les petits, ils vont vouloir s’identifier à cela. Je vais prendre le cas de Neymar, il va  faire 10 dribbles, forcément, au bout d’un moment, il va se faire shooter. Evidemment, ils vont vouloir faire la même chose, et ce n’est pas ça, le football. »

 

Tu connais le site Footeo,la page FB et la page Instagram

« Oui, mais je n’y vais pas beaucoup. Oui, je regarde beaucoup. Non, je ne savais même pas qu’il y avait un compte Instagram, je ne suis pas très ‘réseaux sociaux’ .»

 

Quel(le) est ton chanteur / ta chanteuse / ton groupe préféré(e) ? 

« Je n’en ai pas spécialement, les musiques radio du moment. »

 

Quelle est ta voiture préférée ?

« Je ne suis pas dans le luxe, donc je n’en ai pas forcément … Si j’avais de l’argent, je me ferais peut-être plaisir avec une Porsche Panamera . »

 

Quel est ton lieu de vacances préféré ?

« Pour avoir un petit peu voyagé, mon voyage préféré a été le Mexique, 2 fois, et j’y retournerai bien. Et sinon, pour passer des vacances tranquilles, en famille, sur la Côte d’Azur, dans les terres, pas sur la mer, dans la Provence profonde. »

 

Que penses-tu des changements dans le club de football de Maintenon ?

« Quand j’étais à Vernouillet, on faisait l’entrainement sur le stabilisé, et les matchs sur le terrain en herbe. Ces dernières années, il s’est beaucoup détérioré. Et comme il est peu entretenu et qu’il y a la rivière qui passe à côté. Ici, les infrastructures sont super ; moi,  j’aurai aimé, étant jeune, avoir des infrastructures comme ça. Déjà, avoir le synthétique, cela te permet de joueur toute l’année, avec tout type de temps, que les entrainements vont être maintenus, tu ne vas être toute la journée à attendre si ton entrainement du soir va être maintenu ou pas parce que le terrain va être en arrêté ou abimé. Ca, c’est le gros avantage. Et pour apprendre le foot, sur un synthétique, c’est super, parce que techniquement, il faut que tu sois bon. Je pense que pour les petits, c’est un gros avantage. Ce qui me manque le plus, c’est l’odeur de l’herbe … En été, le synthétique, par contre, c’est étouffant. Ces infrastructures, cela permet de faire venir du monde au club : un enfant qui va voir les infrastructures de Maintenon et d’autres un petit peu plus bas de gamme d’un club à coté, son choix va être vite fait. Et c’est le but aussi : quand tu as un synthétique, il faut que cela te ramène du monde. Moi, je n ‘étais pas habitué à jouer sur synthétique. Il faut s’y habituer, c’est une surface qui n’est pas évidente. Mais après quelques mois de pratique, on s’y habitue bien, tu peux beaucoup plus facilement produire du beau jeu, rapidement ; et techniquement, il faut être propre. C’est rapide, technique, j’aime bien.  C’est bien, ces interviews, cela permet de connaitre des gens. Je lis toutes les interviews que tu fais, cela permet de connaitre d’autres personnes, où elles ont joué, les équipes qu’elles supportent, les blessures qu’elles ont eues… »

 

 

FM  2020-04

Commentaires