ENTENTE SPORTIVE MAINTENON PIERRES : site officiel du club de foot de PIERRES - footeo

19 novembre 2020 à 17:27

Stéphane BLAMPAIN

Stéphane BLAMPAIN

habite à Jaudrais

50 ans

 

 

Quel est ton parcours dans le foot ?  

« Je suis né à Paris. J’ai commencé le foot vers 6-7 ans, au Paris FC où j’ai joué quelques années. Après, je suis parti au Red Star Club de Montreuil. Quand il a fallu quitter la région parisienne, vers 15-16 ans, j’ai fait mon «rebelle» et j’ai arrêté le foot, ce que j’ai regretté. J’ai repris à 24 ans, à Luray, un club qui a été remonté par une bande de copains, et j’y ai joué une dizaine d’années, jusqu’à vétéran. J’ai fait une pause, et il y a une équipe vétéran qui s’est montée à Châteauneuf par des copains,  et je suis allé faire 2 saisons avec eux. Je me suis cassé le genou et j’ai arrêté tout sport…. Je n’avais jamais eu de blessure musculaire …  Mes enfants, Antoine et Enzo, ont voulu venir à Maintenon, il y a 3 saisons. Antoine avait été appelé par Guillaume. Enzo avait voulu suivre son frère, mais ce n’était pas évident, ils ne jouaient pas dans la même catégorie, Antoine en senior et Enzo en U16. Il fallait emmener Enzo en voiture. Il y a eu son pote, Julien, qui venait aussi à Maintenon, du coup on a cédé… Et on allait les voir tous les deux aux matchs. Il serait bien venu plus tôt, mais ce n’était pas évident, avec nos horaires de travail, et il y a presque 40 km. Et maintenant, je regrette de ne pas l’avoir amené plus tôt. Maintenant, ils jouent tous les 2 en seniors, donc c’est plus simple. C’est Antoine qui conduit ou alors Nathan Cavani, qui n’habite pas loin dont on est très bons amis avec ses parents, depuis longtemps. Avant que mes enfants ne jouent ici, je n’avais aucun apriori. On avait du jouer 2 ou 3 fois contre Maintenon. Je trouvais que c’était un bon club, un beau complexe sportif. C’est très bien encadré, au niveau dirigeant, c’est « propre ».  »

 

Quelles ont été tes plus grosses émotions ?

Joie : « C’est quand on a été champion de Paris, en pupille, dans les années 80, et que Jacques Chirac nous avais remis la médaille ; il était maire de Paris. C’était avec le Paris FC . On jouait à 11. Quand mes fils ont commencé à jouer au foot, je n’ai pas compris qu’ils jouent à 8… »

Déception : «Je n’ai pas souvenir de déception… Ah si, en coupe, on s’est fait laminer par une équipe plus « faible » que nous, en adulte ; j’avais honte... »

 

Quel est ton rôle aujourd’hui (joueur – poste, dirigeant, …)?

« Je suis le papa d'Enzo et d'Antoine, qui jouent en seniors, avec Guillaume. Sinon, moi, j’ai commencé le foot arrière droit, comme Enzo, puis stoppeur, et j’ai fini avant-centre en senior. Il y avait besoin de monde devant, j’ai voulu essayer, et cela a très bien marché. C’est stoppeur que j’ai préféré jouer, par ce que j’ai joué longtemps avec un de mes meilleurs copains qui est devenu le parrain d’Antoine. Derrière, on formait une charnière centrale de « meurtriers". On jouait beaucoup beaucoup  physique … On impressionnait … »

 

Dans quel système de jeu préfères-tu jouer ?

« 4-4-2. »

 

Pourquoi fais-tu du foot ?

« Mon père en faisait, donc je le suivais tous les dimanches. Il m’a transmis la graine. Il m’a emmené faire une détection au PFC et ils m’ont pris. A l’époque, l’équipe première jouait en D1, la Ligue 1 de maintenant. J’avais fait ramasseur de balles au Parc des Princes. Sinon, jeune, j’ai fait du judo, de la boxe, du hand, un peu de volley. En même temps que le foot ; mais il a fallu à un moment donné que je fasse des choix, parce que je passais ma vie au sport, et pas à l’école … Au Paris FC, mon entraineur était le beau-père d’Eric Pécout qui venait des fois nous voir à l’entrainement. Qui avait joué à Nantes et à Monaco. Et il y avait quelques joueurs de mon équipe dont le père jouait en pro au PFC. »

 

Quelle est ton équipe de foot préférée ?  

« Le PSG, depuis toujours. Mon père m’emmenait au Parc, à 6-7 ans, à l’époque de Safet Susic ; après, j’ai suivi l’époque de Raï, qui est mon joueur préféré. »

 

Y-a-t’il d’autres membres de ta famille au sein du club ?  

« Mes fils, Antoine et Enzo, qui jouent en senior.  »

 

L’année dernière, les équipe A et B seniors sont montées de division, pour être cette année en Régionale 3 et en 2ème Division départementale. Tu en as pensé quoi ?

« Non. Déjà le fait de suivre l’équipe première, c’est compliqué, alors la 2, non. On habite tout de même à 40 minutes de Maintenon. Le fait que les 2 équipes soient montées, cela prouve qu’il y a une bonne osmose, dans ce club, qu’il y a un bon suivi. On sent que c’est un club très familial, que les gens y sont depuis très longtemps et n’ont pas envie d’en partir. »

 

Il y a eu la coupe du monde féminine, l’année dernière, en France. Tu as regardé quelques matchs ?

« Oui, j’ai regardé principalement  les matchs de l’équipe de France. Mais plus depuis. Quand je peux, je regarde les matchs de l’équipe féminine du PSG, en coupe d’Europe, mais c’est compliqué de les voir. C’est bien, le foot féminin. Forcément, cela va moins vite. Mais je trouve qu’elles sont techniques, qu’elles jouent bien au ballon. C’est tout à leur honneur, c’est top. J’aurai une fille, je l’aurai inscrite. Surtout que j’ai vu qu’au club, il y avait maintenant une équipe de filles, c’est génial. A Châteauneuf, il n’y a pas d’équipe de filles. Malheureusement, il y a beaucoup de chose de faites pour le hand, et pas grand-chose pour le foot.  »

 

Le confinement :

« Je me suis bien ennuyé chez moi, parce que je suis dans les personnes à risque, vu mon poids ; ma femme m’interdisait de sortir .. Heureusement, on habite à la campagne, donc j’ai pu sortir. C’était très long. Et là, je suis encore confiné, parce que je travaille dans une auto-école, et qu’elles sont fermées. On n’a pas le droit de faire cours. Donc me revoilà bloqué jusqu’au 1er décembre, au mieux … Donc j’essaye de pousser un peu Enzo pour qu’il aille un petit peu cavaler. Et Antoine est en distanciel, à Caen. »

 

Tu connais le site Footeo, la page Facebook et le compte Instagram ?

 « Footeo, non. FB, si, et je peux lire tes interviews. Instagram, non. »

 

Quel(le) est ton chanteur / ta chanteuse / ton groupe préféré(e) ? 

 « Muse, et comme chanson préférée « Nothing Else Matters » de Métallica.   »

 

Quelle est ta voiture préférée ?

 « Porsche Panamera. »

 

Quel est ton lieu de vacances préféré ?

« L’Espagne, sur la Costa Brave, à Empuria, il y fait toujours beau, on n’est pas déçu. Avec des potes, avec les Cavani et un autre couple d’amis... » 

 

Que penses-tu des changements dans le club de football de Maintenon ?

« Avec Luray, on avait joué sur le terrain d’honneur. Sur le synthétique, c’est bien, sauf l’entourage, pour les spectateurs… Les joueurs, eux, on l’air d’aimer jouer dessus. Moi, j’ai toujours préféré jouer sur de l’herbe. Entre le terrain de Châteauneuf et le terrain synthétique, le jeu de mes fils est beaucoup plus vif et technique. Au niveau de la régularité des entrainements, c’est beaucoup mieux. A Châteauneuf, certaines années, pendant plusieurs semaines, ils ne pouvaient s’entrainer, et cela se ressentait pour les matchs. Et en plus, sur ce terrain, le collège pouvait aller dessus. Je suis content des encadrants de nos enfants, je suis content qu’ils aient été très bien accueillis par les joueurs, autant Enzo avec les U16 qu’Antoine avec les seniors, mais c’est vrai qu’ils sont arrivés tous les 2 avec un autre, Julien pour Enzo et Nathan pour Antoine. J’aime bien que mes fils soient rugueux, qu’ils jouent physique. Antoine a ce qu’il faut, mais Enzo, il faudrait qu’il prenne un peu de muscles. » 

 

FM  2020-11

Commentaires