ENTENTE SPORTIVE MAINTENON PIERRES : site officiel du club de foot de PIERRES - footeo

19 mars 2021 à 12:08

Nos arbitres officiels : Dylan RIDON

Dylan RIDON

21 ans

 

 

Depuis quand fais-tu du foot et depuis quand es-tu arbitre ? :

« Je fais du foot depuis 12 ans, en 2008-2009. Je suis arbitre officiel depuis Février 2018. Et avant, je le faisais déjà pour différentes équipes du club, comme pour la tienne quand tu étais coach des U13. »

 

Pourquoi as-tu voulu devenir arbitre ? :

« Au début, c’était pour aider le club, et au final, j’ai bien aimé, donc j’ai continué. »

 

Tu arbitres quelles catégories et à quels niveaux ? :

« Comme je suis majeur, je peux arbitrer toutes les catégories d’âge. En senior, en tant qu’arbitre central, je peux cette année, arbitrer jusqu’en 3ème division départementale, et comme arbitre assistant, jusqu’en 1ère division. Cette saison, je n’ai pas arbitré de jeunes, que des adultes; j’ai commencé par des 4èmes div puis des 3èmes div. »

 

Te souviens-tu de tes 1er et dernier match ? :

« Mon premier match, c’était Chartres-Mainvilliers, avec Guillaume. Ce devait être en coupe d’Eure et Loir U14-U15, ou peut-être en championnat, je ne sais plus. Au stade James Delarue, à Beaulieu, avec comme superviseur Julien Chamand.  »

 

Comment sais-tu si tu as un match à arbitrer ?

« Sur le site de la FFF, on a un compte, et tu dois donner tes indisponibilités. Et donc, si on ne coche rien, c’est qu’on est libre pour pouvoir arbitrer samedi/dimanche. Au plus tard, le vendredi soir, on sait où on doit aller. Sauf si il y a un souci le samedi pour un match de niveau supérieur, si il y a un souci d’arbitre, si il y a un désistement… »

 

Tu arbitres environ combien de matchs, en période “normale” ?

« On a un quota de matchs à faire, 19 ou 20 par saison, en comptant le centre et la touche. Après, je peux mettre plus d’indisponibilités, et aller jouer avec Maintenon. »

 

 Comment se passent les évaluations ?

« J’ai eu la chance de n’être supervisé juste que 3 fois, à Chartres, à Courville sur Eure et Châteaudun ; la 3ème fois, on m’a dit que c’était bon, le superviseur m’a validé, je passais d’arbitre stagiaire à arbitre officiel. Je suis donc passé officiel très rapidement. Depuis, je n’ai pas été supervisé. En parlant avec d’autres arbitres, j’ai appris que les superviseurs passaient par hasard, sans prévenir et sans se faire voir, pour que nous, on ne change pas notre façon d’arbitrer si on le savait. »

 

Quel fut ton meilleur moment et ton moins bon ? :

« La finale de la coupe d’Eure et Loir, en 2019, en U18, Dreux Dammarie, Dammarie que j’avais déjà arbitré en ¼ de finale. C’est mon meilleur souvenir, en tant qu’arbitre. Je n’ai pas de mauvais souvenir, je ne me suis jamais fait insulter; c’est une question qu’on me pose souvent, mais non, je ne me suis jamais fait insulter. »

 

T’e- tu déjà blessé, en arbitrant ? :

« Je ne me suis jamais blessé, mais comme je fais du foot à coté, cela m’entretient. »

 

Et de ton côté, tu t’entretiens ? :

« Et avec la Covid, comme je joue beaucoup moins au foot,  je vais courir de temps en temps. »

 

La pandémie, forcément, cela fait que tu n’as plus de match à arbitrer. Comment cela se passe par rapport au district ? :

« On reçoit pas mal de quizz. Il y a Hervé Noury, président de la CDA et qui est aussi éducateur à Ymonville, qui est arbitre, qui m’appelle assez souvent. Ils sont assez présents. Ils nous ont offert un survêtement, ils vont nous offrir un survêtement, un tee-shirt. Franchement, on n’est pas oublié. »

  

Comme tu es arbitre officiel, comment cela se passe, en début de saison, en cours de saison … Vous avez des stages de remises à niveau, des séminaires ? :

« En début de saison, on a un test, un quizz. On mesure aussi notre VMA (Vitesse Maximum Aérobie) en faisant des tours de terrain, à Mainvilliers. Je l’ai fait aussi  pour passer arbitre régional, à Châteauroux. Mais j’ai louper le diplôme. Quand j’ai commencé arbitre, ils ont trouvé que j’étais bon, et après moins d’un an, ils m’ont envoyé à Châteauroux, mais je ne connaissais pas suffisamment de chose, je n’avais pas suffisamment d’expérience, je suis tombé sur des phases de jeu que je ne connaissais pas du tout, et je l’ai loupé, mais vraiment pas de beaucoup. Mais c’était la dernière année où je pouvais le passer, car j’avais déjà 20 ans ou 19 ans. Mais comme ils ont trouvé que j’avais un bon niveau et que je l’avais loupé de pas grand-chose, sur toute l’année, ils m’ont tout de même mis sur des matchs régionaux, mais en dépendant du district, en arbitre central, en jeune, jusqu’en U18 R2. »

 

 

FM 2021-03 

Commentaires

robert fournes 23 mars 2021 18:45

on ne supervise pas un arbitre par surprise, !!sinon c'est le superviseur qui a besoin d'être supervisé, oui autrefois il y a 20 ans on s'amusait avec çà mais on en tenait compte dans la note attribuée au supervisé!!!

Denis Dejardin 21 mars 2021 20:11

Bravo pour l'interview et merci aux arbitres car sans eux, pas de jeu!